Tarte aux courges, en plusieurs déclinaisons

  Ci-dessous sont les photographies de la première tarte salée : une au potimarron.

 

  Lors de l'abaissage de ma pâte brisée, j'ai constaté qu'elle était "élastique" ; elle ne cessait de vouloir se rétracter dans le moule. Lui ai-je donné trop de corps ?

  En tous cas, je l'ai trouvée succulante. Le potimarron est l'un de mes pêchés mignons, avec la châtaigne. Quoi de plus normal, ils ont un goût similaire. Le fromage gratiné ajoute un je ne sais quoi de magie enfantine.

 

  La seconde pâte, pour la deuxième tentative, fut moins pétrie, et garnie d'un mélange de courge spaghetti et de courge butternut.