Une drôle de façon de cuire !

 

 

Jouons aux devinettes.

 

 

A votre avis, comment ont été cuits ces petits gâteaux ?

 

 

Voici quelques indices :

 

_  Comment faire quand le four tombe subitement en panne ?

_  Les gâteaux sont aussi tendres que ceux illustrés dans la recette.

_  Ceux-ci ne portent aucune trace de cuisson excessive, de dorure, ou de caramélisation.

_  La cuisson a été réalisée dans des moules de silicone.

  La réponse est dans le livre Vapeur, de Nicole Seeman, aux éditions Hachette Pratique.

  La recette se trouve à la page 64. J'en fait moult variantes : aux pommes, comme dans la recette originale, au chocolat et cacao, ou en ajoutant un peu de liquide parfumé (de la boisson aux noisettes en cet exemple).

 

 

 

  Ci-dessus, réalisés en mi-juillet 2013, voici mes petits gâteaux à la cerise ! J'ai ajouté à la pâte de la poudre d'amandes au goût prononcé. L'acidité que la cerise peut acquérir après cuisson, est ainsi équilibrée avec la douceur sucrée de l'amande. Avis aux amateurs !

 

 

Biscuits noix de pécan et cacao

  La recette est presque la même que celle des petits gâteaux aux noix de pécan, provenant du Petit Larousse Pâtissier (page 290 plus précisément).

 

  J'aime beaucoup la combinaison chocolat-pacanes ("noix de pécan" en québecquois). N'ayant pas de chocolat en mes placards à ce moment-là, j'ai tout simplement ajouté du cacao en poudre avec la farine (Van Houten est mon favori).

  Lors du démoulage, afin de les faire refroidir sur grille, j'ai craint un manque de cuisson, car ils paraissaient fragiles. Cependant, ils ont réagi comme des cookies : encore un peu mous en fin de cuisson, ils prennent leur solidité une fois refroidis.

  Ce sont des biscuits à conserver dans une boîte hermétique, parce qu'ils peuvent capter rapidement l'humidité.

Les mûres sont ... mûres !

  Ce moment durant lequel j'écris cet article (le 30 août 2013) représente une petite pause avant d'aller de nouveau à la chasse ...

  A la chasse aux mûres !

 

 

 

  Les gâteaux blancs proviennent de la recette du livre Vapeur; leur particularité est qu'ils contiennent moins de matière grasse. Ils cachent des mûres entières entre deux couches de pâte.

 

  Les "flans" violets sont des gâteaux plutôt épais, riches en jus de mûre. Une couleur sans "trucage" très chatoyante !

 

  J'ai sélectionné les meilleures mûres sauvages et les ai posées sur une touche de chocolat blanc pâtissier pour la photographie.