Cake vanillé à la poire



  La recette de ce délicieux gâteau est inspirée de celle du cake anglais, tirée du Livre du pâtissier.

 



  Au lieu de fruits séchés ou confits, j'ai déposé des morceaux de poires bien mûres.

  Enfin, connaissant le fonctionnement de mon four ménager, j'ai coupé la surface du cake, vers le premier quart d'heure de cuisson. Ainsi, la "pousse" de la pâte est meilleure.

 



  La poire et la vanille se marient si bien ensemble. Le cake fut dégusté un printemps 2013.

 

Mousseline citronnée

On aurait dit une miche de pain !
On aurait dit une miche de pain !

 

 Ce gâteau mousseline aime aussi être adapté sous la forme d'un cake. Elle est inspirée de celle inscrite dans le magazine Hors-série Cuisine Prima, n°29, page 73 (un gâteau mousseline citron-pruneaux).

 

 De la farine, du sucre (en quantité légèrement inférieure à celle indiquée dans la recette originale), des œufs, de la crème fraîche, un peu d'amidon de maïs, et les saveurs des zestes et jus d'un citron.

 

Tendresse cacao et coeur pistache

 

 Cette idée m'est venue d'une envie de marbré.

 

 Avec des pistaches salées trouvées au placard, je me suis mise au travail. Une fois libres de leurs coques, celles-ci furent ébouillantées quelques instants, dans le but de les émonder. Puis, elles furent séchées.

 Leur destinée ? Être mixées avec de la poudre d'amandes, un petit peu d'huile et du sucre cuit au petit boulé. Le tout selon l'une des variations de la recette de Pierre Hermé, trouvables sur le Net.

 

 

 La recette de base est la même que celle du cake aux poires (voir plus haut sur cette page).

 

  Une moitié de pâte fut parfumée au cacao, et complétée par des petits morceaux de chocolat noir. L'autre moitié reçut de la pâte de pistache.

 

Conclusions :

 Le gâteau a bien gonflé. Il est à savourer avec une sauce chocolat bien épaisse.

 

 P.S. Je vous prie de me pardonner à propos de la qualité des photographies. La lumière de la salle à manger laisse un aspect jaunâtre sur tout objet, et semble peu intense. Le flash n'a pas arrangé les choses... en février 2013.

Marbré trio

 

  La recette de base est encore celle du Livre du pâtissier. La pâte fut divisée en trois parties ; comme vous pourrez l'observer ci-dessous, le trio se compose de cacao, de café et de vanille. Je l'ai accompagné de sauces chocolat et chocolat-café (les deux à la crème liquide).

  Le duo chocolat-café est un de mes pêchés mignons, que je trouve vraiment addictif !

  J'ai apprécié également le duo café-vanille.

  Je trouve que la vanille a tendance à s'effacer dans le chocolat (ou cacao) qui, très souvent, contient déjà de la vanilline. Je me demande alors où est l'intérêt d’aromatiser les marbrés traditionnels avec ces deux saveurs. Le café apporte des combinaisons bien plus intéressantes !