Paris-Brest et mille-feuilles

Ce sont deux classiques qui peuvent tomber à l'épreuve du CAP.

 

La pâte à choux n'est pas bien complexe. Seul le dressage de la forme en tore est délicat ; il faut un bon diamètre et une bonne épaisseur. Les miens sont certainement moins conformes par rapport à l'attendu, mais leur forme s'approche plus de la roue du vélo qui inspira ce dessert !

 

Deux anecdotes à propos des mille-feuilles : 

_ Il est plus facile de découper sa version "deux couches feuilletées", appelé Tom-Pouce. Le mille-feuille bien nommé est caractérisé par trois couches de feuilletage.

_ Le feuilletage est souvent plus redouté par les apprentis pâtissiers que par les apprentis boulangers. Normal, ces derniers abordent plus souvent la confection des petits pains et croissants !